12 novembre, 2012

Les troublantes motivations des « anti-mariage pour tous ».

Classé dans : Non classé — editionsgaiesetlesbiennes @ 11:32

Il y a sans doute une profonde différence entre les motivations annoncées et les motivations réelles.

Qui peut craindre aujourd’hui une dépopulation de la Terre, alors que chaque 24 heures voit augmenter de 200000 le nombre des humains. La vérité c’est que nous allons à la catastrophe alimentaire due à un trop grand nombre de bouches à nourrir.

Destruction de la famille ? Les hétéros savent bien la faire tout seuls. Dans aucun des pays où le mariage pour tous a été instauré personne n’a pu enregistrer la moindre différence avec la situation antérieure. En fait les homos seraient plutôt « familles » quand celles-ci les acceptent. Ils s’occupent en général mieux de leurs vieux parents que leurs frères et soeurs hétérosexuels.

Aucune différence notable n’a été remarquée chez les enfants de familles homoparentales, le prétendre serait de la mauvaise foi.

Les vraies motivations :

La méchanceté. Ne pas vouloir que les autres soient heureux. Sans même prendre le temps de réfléchir que cela peut concerner ses propres enfants.

La cupidité. Ne pas vouloir qu’un patrimoine sur lequel on avait des vues puisse vous échapper. Les homos, on les méprise, mais pas leur argent dès le lendemain de leur mort.

Un mauvais calcul chez les politiques. Quand un des plus grands medias américains s’interroge sur la défaite des républicains : « est-ce la fin de la domination du mâle blanc hétérosexuel ? ». Je serais un politicien Français, je commencerai à réfléchir. La société a plus évolué en profondeur depuis 50 ans que pendant toute l’histoire. Ne pas tenir compte de tous ces changements est suicidaire. Paradoxalement, aujourd’hui les gens se connaissent mieux. Et se connaître, c’est, le plus souvent, commencer à s’aimer, n’en déplaise aux méchants.

 

Une réponse à “Les troublantes motivations des « anti-mariage pour tous ».”

  1. Mario dit :

    Une autre raison peut être la peur de se dècouvrir homos: je crois que il y a encore beaucoup de gens, troppi des gens, que ne vivent pas sa vraie nature pour cela. Penser libérament à sa sexualité ca signifie être hereus de sa propre condition. Moi j’ai a 64 ans et j’ais un copain depuis 24, mais ici en Italie est toujours difficil d’éxprimér ses sentiments. La presente dell’eglise hyérarchique est toujours très importante, et son influence continue à être tres malentendue chez notre classe politique, que dès qu’elle est nominèe se sents pressèe d’aller à doner des bisous à la pantoufle du pape!

Laisser un commentaire

Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...